Permettre une Intégration tarifaire et billettique dans le réseau de transport de Rabat-Salé-Témara : c'est le défi du FASEP qui vient de démarrer!

A travers un financement FASEP (Fonds d'études et d'aide au secteur privé), Transitec Ingénieurs-Conseils et MT3 accompagnent les acteurs de la mobilité urbaine à Rabat dans une réflexion sur l'intermodalité et l'intégration tarifaire et billettique dans leur réseau de transport collectif.

Conscients de l'importance de proposer un service de transport public performant pour maîtriser la congestion et la croissance de l'automobile en ville, l'Etablissement de Coopération Intercommunale (ECI) et Rabat Région Mobilité (RRM, ex-STRS) ont souhaité engager une réflexion sur l'intermodalité et l'intégration tarifaire et billettique à l'échelle de l'agglomération.

Le réseau de transport collectif de l'agglomération de Rabat-Salé-Témara est constitué aujourd'hui de trois réseaux majeurs :

  • un réseau de bus : 350 bus opérationnels pour un total de 27 lignes;
  • un réseau de tramway : 2 lignes, 27 km de réseau et 42 stations existantes, et une extension de 37 km et 45 nouvelles stations dont les études AVP sont déjà très avancées ;
  • un réseau de taxis : des "petits-taxis" pour assurer le service à l'intérieur de chaque commune et des "grands taxis" pour les connexions intercommunales.

L'intermodalité à l'échelle de l'agglomération n'est aujourd'hui pas du tout développée que ça soit au niveau physique (pôles d'échange), ou de la tarification et de la billettique, engendrant une perte d'attractivité et de performance au niveau des trois réseaux. Transitec Ingénieurs-Conseils et MT3 accompagnent l'ECI et RRM (ex-STRS) dans cette réflexion avec l'objectif de proposer des scenarios de court et moyen termes (2025/2026) pour développer des solutions concrètes et soutenables permettant d'améliorer l'expérience usager et de rendre les réseaux TC plus attractifs tout en restant vigilant sur les équilibres économiques et financiers, parfois fragiles, côté exploitants.

La mission 1, qui consiste à réaliser un diagnostic approfondi de la situation existante en termes d'intermodalité, a été lancée le 1er mars et devrait se terminer début juillet 2022. Des scénarios d'intermodalité seront proposés à l'automne 2022. 

Cette étude est financée par le FASEP (Fonds d'étude et d'Aide au Secteur Privé), fonds mis à disposition par la DG du Trésor du Ministère de l'Economie et des finances, qui vise à promouvoir le développement de solutions durables dans des contextes émergeants, et à explorer les opportunités de déploiement du savoir-faire industriel français à l'international.

Un Club de suivi, composé de 12 entreprises françaises a été créé pour pouvoir mobiliser ce savoir-faire et explorer toutes les solutions technologiques possibles pour renforcer notamment l'interopérabilité billettique et l'information voyageur entre les réseaux. La première réunion du Club de suivi s'est tenue le 7 juin 2022 à Bercy et une délégation de l'ECI et de RRM (ex-STRS) a participé à la European Mobility Expo à Paris les 7 et 8 juin derniers, permettant aux bénéficiaires de l'étude de rencontrer des AOM et des entreprises françaises engagées dans le développement de solutions intermodales optimisées. 

Enfin, fort d'une histoire de coopération décentralisée qui dure depuis plus de 10 ans, la délégation ECI-RRM s'est rendue à Lyon le jeudi 9 juin pour rencontrer les experts du Sytral et découvrir les réponses apportées par la Métropole lyonnaise aux citoyennes et citoyens afin de leur proposer un réseau de transport particulièrement performant et attractif grâce à une forte intermodalité.

De belles perspectives à concrétiser pour faire des réseaux de transport de l'agglomération r'batie un exemple d'innovation pour les autres villes marocaines...et pas seulement !


Entrez votre email pour recevoir régulièrement nos actualités