Au Bénin, la moto au coeur de la réflexion sur la mobilité dans les villes intermédiaires

Dans le cadre du Programme d’adaptation des villes au changement climatique (PAVICC), Transitec apporte son expertise en mobilité urbaine dans l'élaboration de documents de planification pour quatre villes béninoises. Au cœur des réflexions, la place de la moto.

Considérant les besoins d’adaptation au changement climatique des villes béninoises, le Ministère béninois du Cadre de Vie et du Développement Durable (MCVDD) a lancé un programme, soutenu par l’Agence Française de développement (AFD) pour renforcer les capacités des différents acteurs municipaux et centraux en charge du développement urbain.

Dans le cadre de ce Programme d’adaptation des villes au changement climatique (PAVICC), quatre villes sont directement ciblées pour bénéficier d'un appui technique dans l'élaboration de documents d’urbanisme qui viendront accompagner la réalisation de grands projets urbains prévus au Programme d’Actions du Gouvernement (PAG 2016-2021).

Cet appui technique vise à élaborer de manière intégrée des SDAC, SDAU, PDU et PDES en recherchant la cohérence entre les documents de niveau territorial supérieur et ceux de niveau territorial inférieur dans une perspective de développement durable.

Transitec, au sein d'un groupement mené par Urbaconsulting, a réalisé une première mission exploratoire début avril à Cotonou, Sèmè-Podji, Bohicon et Comè pour rencontrer les acteurs locaux et mieux appréhender les enjeux de mobilité de ces quatre agglomérations. L'avenir des deux--roues motorisés, largement dominants dans les déplacements motorisés quotidiens au sein du Grand Nokoué - agglomération intégrant Cotonou et Sèmè-Podji - sera également au cœur des réflexions pour les agglomérations de taille intermédiaire que sont Abomey-Bohicon et Comè, localisées respectivement à 115 et 65 km de Cotonou.

Entrez votre email pour recevoir régulièrement nos actualités