Le Grand Sousse s'oriente vers la « ville du quart d’heure »

La pandémie actuelle contribue à montrer l’importance du besoin de concevoir nos villes autrement. Réunis dans le cadre Programme de développement urbain intégré (PDUI) de Sousse, les acteurs du Grand Sousse envisagent l'avenir de leur agglomération autour du concept de « ville du quart d’heure » et affichent une volonté de passer de l’hyper-mobilité à l’hyper-proximité d’ici 2030.

Dans le cadre du Plan de Déplacements Urbains (PDU) actuellement en cours d'élaboration, les décideurs soussiens s’orientent vers un scénario « très volontariste » qui vise à sortir de la dichotomie centre-périphérie (Sousse et les autres centralités) en développant une ville polycentrique, où chaque pôle répond tant que possible aux besoins quotidiens de ses habitants, tout en étant mieux connecté aux pôles voisins.

Les responsables politiques de Sousse envisagent une structuration polycentrique de l'agglomération pour permettre une réorganisation de la mobilité intra-métropolitaine dans un double objectif de réduction des kilomètres et de baisse de l’usage de la voiture au profit des modes actifs. En développant ainsi un système de déplacement multimodal qui combine l'usage de la marche et du vélo à une échelle locale, un système de transport collectif efficace à l'échelle métropolitaine et un usage modéré de l'automobile, l'agglomération devrait à la fois répondre aux besoins de mobilité de ses habitants et accentuer son attractivité touristique en revalorisant ses espaces publics.

Cette vision prospective est en rupture avec la tendance actuelle qui contribue à l'urbanisation de la périphérie de Sousse selon un modèle radioconcentrique et qui se traduit par une motorisation croissance des flux pendulaires motorisés. Elle émerge dans le cadre du Programme de développement urbain intégré de la ville de Sousse (PDUI) qui a pour but d’initier une politique de planification urbaine durable, soucieuse de l’impact environnemental et social. Cette approche « intégrée » permet l'élaboration simultanée d’une Vision prospective du Grand Sousse, d'une étude de la Révision du Plan d’Aménagement Urbain (PAU) et du Plan de déplacements urbains (PDU). Financé par Le Secrétariat à l’Economie Suisse (SECO), et réalisé en collaboration avec le Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement (MALE), le PDUI vient en appui de la Municipalité de Sousse, maître d'ouvrage de ce programme.

Depuis 2018, les bureaux URBAPLAN - TRANSITEC - PLANAIR - INSER - SIDES, constitués en Groupement, assurent une mission d’appui technique à la mise en oeuvre du PDUI et se voient confier la gestion des ressources financières du programme.

Entrez votre email pour recevoir régulièrement nos actualités