Mobilité piétonne dans la capitale du Botswana

Transitec, en association avec Poad Consulting, assiste le conseil municipal de Gaborone dans le but d'améliorer les conditions de mobilité piétonne dans le centre de la capitale du Botswana.

La ville de Gaborone, planifiée dans les années 1960 pour accueillir environ 25 000 personnes, compte aujourd'hui dix fois plus d'habitants. Alors que la croissance urbaine se poursuit, l'usage des modes actifs décline au profit des modes de transport motorisés. Afin de renverser cette tendance, les autorités du Botswana ont chargé Transitec de faire des propositions d'aménagements visant à améliorer les conditions de mobilité des piétons dans la ville.

A Gaborone, la voirie est en grande partie dévolue au trafic automobile: nombreuses voies de circulation, design très routier, larges intersections et une surabondance de places de stationnement gratuites. Ce projet vise donc à donner aux piétons une place plus importante dans l’espace public en sécurisant leurs déplacements tout en les rendant plus pratiques et confortables.

Trois zones ont été identifiées comme génératrices principales de flux de piétons: la gare routière, le
principal centre commercial et le nouveau quartier central des affaires. Les propositions d'aménagement élaborées par Transitec visent à améliorer la connectivité entre ces zones et au sein de celles-ci. Les mesures proposées comprennent la réalisation de traversées piétonnes au niveau du sol, l’élargissement des trottoirs existants, ainsi que l’amélioration de l’éclairage public et le développement des zones ombragées le long des principaux corridors piétonniers.

Ce projet est financé par le Fonds coréen pour la croissance verte, lui-même administré par la Banque mondiale.
Entrez votre email pour recevoir régulièrement nos actualités